Village de Mouthe
dans le Doubs
L'histoire de Mouthe
HISTOIRE DE MOUTHE 

Bibliographie : 

- Pidoux de la Maduère : Vie des Saints de Franche-Comté 1909
- Mouthe, Histoire du Prieuré et de la terre seigneuriale 1930
- Dictionnaire des communes du Doubs, article de Mouthe
- Collection et documents du Centre d’Accueil PEP 

Mandats des différents Maires de la commune :

De l’avant guerre à 1946 : Mr Zéphirin Guy
De 1946 à 1959 : Mr Ferdinand Vuillet
De 1959 à 1970 : Mr René Salin
De 1970 à 1977 : Mr Maurin
De 1977 à 2001 : Mr Jean Sauvonnet
De 2001 à 2014 : Mme Rampant Elisabeth
Depuis 2014 : M. Daniel PERRIN

1077

A la fin de l’année, Simon de Crépy, Comte de Valois (1048-1801) retiré depuis peu à l’Abbaye de Saint-Claude, trouva avec quelques compagnons un refuge que la tradition place dans les forêts du Haut-Jura, près de la Source du Doubs. Il construisit quelques cabanes. Simon fit d’abord élever une maison accommodée aux usages de la vie monastique et aux besoins de la vie agricole. L’hermitage subsista et se transforma au 12° siècle en un petit prieuré rural dépendant de Saint-Claude. 

La « Motte », non traditionnellement donné aux maisons situées au milieu des bois, donna son nom à cet ensemble d’habitations, il prit successivement les noms de Muthua, Mutua, Mote en 1358 et Mouthe dès 1485. 

1120 : L’église est attestée pour la première fois. La présence des moines attire les premiers colons malgré les conditions naturelles contraignantes : climat très rude, blé ne venant pas à maturité chaque année.

Des villages se fondent dans les clairières : Crouzet et Gellin (1266), Sarrageois (1296), Boujeons, Les Pontets, Reculfoz cités comme hameaux déjà anciens (1331). 

1296 : Une charte fixe les coutumes du Val de Mouthe

1369 : La cure est instituée par l’archevêque de Besançon le 6 avril 1369. 

1479 : Premier incendie de l’église de Mouthe et de 44 maisons de Mouthe et de Rondefontaine.

Les défrichements se poursuivent. 

1583 : Les stalles du choeur de l’église sont conçues en bois sculpté.

1635 : Les neufs villages de la Seigneurie de Mouthe (Mouthe, Sarrageois, Gellin, Boujeons, Rondefontaine, Les Pontets, Reculfoz, Le Crouzet, Petite-Chaux) regroupent 636 feux : 3.933 habitants. 

1635-1645 : Guerre de 10 ans, qui est l’épisode comtois de la guerre de trente ans. La haute vallée du Doubs perd les 2/3, voir les ¾ de ses effectifs.

1639 : De Pontarlier, les troupes commandées par Saxe-Weimar pénètrent dans les vallées qu’arrose le Doubs près de la Source. La marche de ce détachement fut suivie de l’incendie des fermes et villages, du massacre des habitants et de la destruction des récoltes et de tous les moyens d’existence. Mouthe se voit en proie à toutes les horreurs de cette invasion. Le village était alors plus considérable qu’aujourd’hui : un haut fourneau existait à la source ainsi que des fabriques d’instruments de fer et d’acier (de 1570 à 1650). C’est pendant cette période que s’est illustré le légendaire Cart Broumet, dit La Plaque (Surnom dû à une blessure profonde reçue au combat dans les armées espagnoles, qu’il fut obligé de recouvrir d’une plaque de métal). C’est après la destruction de Mouthe, qu’armé d’une arquebuse, il se cachait à l’intérieur d’un énorme sapin creusé par les années et tuait à coup sûr l’ennemi sans se faire voir. On rapporte que cette arme portait à plus de 500 mètres. Depuis la grotte de Malaitaux dans la forêt du Noirmont, ses coups atteignaient les soldats ennemis sur la place de Mouthe. Il meurt en 1680 dans ce même lieu en laissant l’image d’un homme qui a consacré la plus grande partie de sa vie à la défense et au secours de ses compatriotes.

Mouthe est réduit en cendres et au recensement de 1657, la seigneurie des 9 villages ne compte plus que 1197 personnes. 

1688 : Le dénombrement nous donne le cheptel meuthiard : 21 chevaux, 490 bêtes à cornes, 122 chèvres et 6 moutons.

Problèmes de délimitations territoriales avec la Suisse et les Seigneuries voisines. Après la guerre de 10 ans, les Vaudois profitent de leur faiblesse pour imposer le partage des territoires et poser des bornes le long de la frontière (1648-1649). Les querelles se poursuivent tout au long du 18ème siècle. 

1732 – 1742 : L’ancienne église de Mouthe fut démolie pendant le mois d’octobre 1732. La nouvelle église fut construite par l’architecte Gallezot et la première pierre de la nouvelle église fut bénie et posée le 16 avril 1733. A cause des difficultés et procès qu’il y a eu au sujet de cet édifice avec les habitants de Chaux-Neuve et Chatelblanc, avec les Seigneurs de Mouthe et avec L Sr Guillaume Nachon, entrepreneur de la bâtisse de cette nouvelle église, les ouvrages ont été si retardés qu’elle n’a pu être livrée au culte que sur la fin de l’année 1742. Tous les offices pendant 10 ans et 18 jours ont été effectués dans la maison d’Antoine Lonchamp dadon, appelé Chez le Soldat, située entre celle de Mathieux Lorin Coquillon et celle de Claude Thiebaud Bourdon. La première messe fut célébrée le jour de la Toussaint 1732 et la dernière le 18 novembre 1742.

1750 : Les 5 tanneurs de Mouthe comptent parmi les plus renommés du bailliage de Pontarlier. Ils exportent vers le Canton de Berne. 

1770 : La tour de l’église fut incendiée (feu du ciel), puis à nouveau en 1833.

1789 : Les biens du prieuré sont vendus à des particuliers ou aliénés en faveur de la communauté. 

1795 : Le cheptel est composé de 441 bovins, 250 chèvres, 40 chevaux et 30 porcs. Quant aux cultures, on constate la présence d’avoine, d’orge, de pommes de terre, de chanvre, de lin et de pois. 

Au XIX ième, l’agriculture demeure le principale activité, mais elle s’oriente d’avantage vers l’élevage.

1836 : Le village atteint un maximum de 1164 habitants. 

13 Septembre 1845 :Le haut village disparaît à la suite d’un incendie.

1846 - Juin 1849 : Construction de la Mairie par l’architecte Marnotte. Ce curieux édifice flanqué de 4 tourelles serait inspiré des châteaux allemands, style templiers. 

1858 : Les 422 vaches du village, plus un troupeau de 500 bêtes en Suisse, alimentent en lait 13 fromageries. A la même époque, on dénombre 2 tanneries, 3 moulins et 3 scieries.

1886 : 927 habitants. Ce dernier recensement marque le début d’un déclin qui se poursuit jusqu’en 1921. 

1899 : le tramway fonctionne

La physionomie de l’artisanat change profondément. En 1921, le village compte encore 2 bourreliers, 2 charpentiers-menuisiers, 3 charrons-serruriers, 3 cordonniers, 2 couturières, 2 tailleurs de pierre, 3 maçons, 2 ferblantiers, 1 tanneur, 1 meunier et 2 scieries. 

Guerre 1914-1918 : Le village subit 36 pertes humaines.

1922 : inauguration du monument aux morts.

1934 : La statue de Saint-Simon est érigée par le sculpteur Laithier. 

1934-1945 : Le lundi 4 septembre 1944, Mouthe est libéré après de rudes combats.

2 septembre 1944 : Mr Eléonore Favrot, âgé de 66 ans, a été tué dans son champ par une sentinelle allemande. 

4 septembre 1944 : Le village de Mouthe a été libéré par la 3ème Compagnie (capitaine De Peretti) du 3° régiment de tirailleurs Algériens. Côté français, 5 militaires ont trouvés la mort : Capitaine Spiteri Michel, Tirailleurs Litim Aïssa, Zehaf Mohammed, Attri Lakdar, FFJ Bonnet Jean. Côté allemand : 78 morts recensés et portés au registre de l’état civil et environ 150 prisonniers. Aucune maison n’a été détruite ou incendiée sur le territoire de la commune. Seuls des dégâts plus ou moins conséquents en façades exposées aux tirs de l’armée de libération.

1967 : Installation du premier téléski 

1968 : Ouverture de l’Hôpital Local et construction du collège

1973 : Construction du centre d’accueil PEP et d’une scierie parqueterie LORIN 

1974 : Création du SIVOM de Mouthe (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple), regroupant 13 communes, qui favorise la mise en place de toute une infrastructure touchant le tourisme et les sports d’hiver.

 1976 : Création d’un centre de secours 

1979 : Construction d’un Gîte d’Etape à la Source du Doubs

Juin 1979 : Construction d’une gendarmerie par le SIVOM 

1980 : Lotissement des Fourches et des Marais

 1982 : Aménagement d’une salle polyvalente 

1983 : Construction du PSIG (Peloton de secours et d’interventions de Gendarmerie)

 1986 : Incendie de la ferme « Chez Mimi » le 11 février 1986 à 23 Heures. 

1987 : Aujourd’hui, la commune compte 813 habitants et conserve les artisans suivants : 1 maçon, 1 chauffagiste, 1 serrurier, 2 électriciens, 2 scieries, 3 platriers-peintres, 3 garagistes et 1 biscuitier.

Les sports d’hiver sont assurés par 4 remontées mécaniques et un tremplin de saut. Le ski de fond offre 50 km de pistes balisées sur le seul territoire communal. Chaque année, Mouthe est animé par la Transjurassien, le 3ème dimanche de février :  février 80, 1ère transjurassienne (La 1ère édition de 1979 ayant été annulée). L’été, enfin, le GR 5, et de nombreux sentiers fléchés permettent d’effectuer les randonnées pédestres. Le Centre d’Accueil des PEP, avec une centaine de lits, offre de nombreux thèmes d’activités et de découvertes pour les classes et les groupes.

 ??????? : incendie de la scierie Lorin 

Mars 1990 : démarrage du lotissement « Le Corçon »

 21 Juin 1990 : Considérant que l’Hôtel de Ville de Mouthe présente un intérêt d’histoire et d’art suffisant pour en rendre désirable la préservation en raison de la représentativité de son programme, et comme par exemple de la création en province au milieu du 19ème siècle par P. Marnotte, architecte de premier plan dans la région, le Préfet de la Région de Franche-Comté, M. Georges Peyronne, porte l’inscription des parties suivantes de ce bâtiment sur l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques : façades et toitures en totalité, cage d’escalier et escalier, ancienne salle de tribunal

16 octobre 1990 : incendie spectaculaire de la scierie Lorin. En moins de 2 heures plus de 2000m² du batiment ont été détruits. 

1992 : L’enfant du Pays, Fabrice GUY, remporte la médaille d’or aux jeux Olympiques d’Albertville en combiné nordique.

 1993 : Acquisition d’un fil-neige sur le site de Chez Liadet 

1996 : aménagement d’un jardin d’enfants, place du centre de secours

 Juillet 1999 : Construction d’un Groupe Scolaire Intercommunal. L’ouverture est prévue pour la rentrée 2000/2001

 Octobre 1999 : Démolition de l’ancienne gare pour la réalisation d’une station service

2000 : acquisition des terrains au Corçon pour l’extension du lotissement

Mars 2000 : démarrage du lotissement « Les Touradons »

 

Printemps 2001 : installation d’un colombarium au cimetière. Il dispose de 20 cases qui peuvent déjà recevoir chacune 2 petites urnes.

 16 octobre 2001 : incendie de l’Hôtel Le Grand Tétras et de la maison Sanoner 2 Grande Rue (6 familles sinistrées). Cette maison était la plus vieille du village.

1er janvier 2002 : transformation du SICVAM en Communauté de Communes des Hauts du Doubs

Juillet 2002 : démarrage du lotissement Le Corçon II 

Automne 2002 : Création de la SDD (Source Du Doubs Développement), par 14 actionnaires, dont la mission est d’aménager le site touristique de la Source.

 Septembre 2002 : Restauration de la petite porte de l’Eglise par Stéphane Invernizzi, compagnon du devoir. 

Début 2003 : Construction du gymnase au Collège.

 6 mai 2003 : Le Plan d'Occupation des Sols présente des dysfonctionnements. Mise en route de l’élaboration du Plan Local d'Urbanisme.

Mai 2003 : Mise en place de tables de lecture et du fléchage sur le circuit touristique du sentier de la Source. Réalisée en collaboration avec le CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement).

Juillet 2003 : ouverture du bâtiment d'accueil et sanitaire au camping municipal de la Source.

Septembre 2003 : ouverture du centre de loisirs sans hébergement " Le p'tit tétras", accueillant les enfants à partir de 4 ans pendant la période scolaire et les vacances scolaires.

Novembre 2003 : Réfection du clocher de l'église - 1ère tranche maçonnerie.

11 janvier 2004 : "la photo du siècle". Photographie de tous les habitants.

17 avril 2004 : Inauguration de la rue du Colonel Maire.

18 mai 2004 : Les internautes de Mouthe et de la région peuvent surfer encore plus vite sur les différents sites. Le Haut Débit (ADSL : Asymétrical Gigital Subscriber Line pour les puristes) est en place. Son principal : une ligne téléphonique classique permet de transférer les informations et les données numériques tout en permettant de téléphoner en même temps, avec un gain de temps considérable.

2004 :

* Réfection de la toiture de la salle polyvalente par l'entreprise Thionnet.

* Une des façades du bâtiment de la mairie, abîmée par les intempéries et responsable de nombreuses infiltrations d'eau, a été rénovée par l'entreprise SARL Nouvelles Façades Comtoises.

* les bureaux de la Communauté de Communes se sont installés dans les anciennes salles de classe situées au premier étage. Le secrétariat de la Commune a par conséquent, fait peau neuve avec la réalisation de travaux effectués essentiellement par les employés communaux (abattage de cloison, remise à neuf des sols et papiers). Le matériel informatique a été entièrement renouvelé.

* Installation des canons à neige sur toute la longueur de la piste.

4 septembre 2004 : 60ème anniversaire de la libération du village. Une cérémonie officielle a eu lieu devant le monument aux morts ainsi qu'une exposition de photographies à la salle du Centre de Secours.

2 octobre 2004 : Mouthe accueille le Comice Agricole du Canton de Mouthe.

20 janvier 2005 : Recensement de la population. On dénombre 957 habitants.

29 mars 2005 : Transfère du Trésor Public (perception) dans le bâtiment de la mairie.

Juin 2005 : Démolition du hangar communal attenant à la salle polyvalente pour la construction de la chaufferie bois, travaux menés par la Communauté de Communes des Hauts du Doubs. Raccordement au réseau de chaleur des bâtiments communaux et intercommunaux. Mise en service prévue en 2006.

5 novembre 2005 : Inauguration de la place du 19 mars 1962.

Décembre 2005 : Après l'installation des canons à neige, financièrement aidée par le Conseil général, la SDD (Source du Doubs Développement), grâce à cette contribution et avec le soutien de la Commune, a pu se lancer dans la mise en place d'un téléski à enrouleur : le premier installé dans le massif du Jura et même dans les Vosges.

31 décembre 2005 : Cessation d'activité médicale pour le Docteur Michel Bourgeois. Docteur depuis 33 ans à Mouthe. Son successeur fut le Docteur Klaba Frédéric.

Juillet 2006 : Réfection du chauffage de l'Eglise.

Septembre 2006 : Reconstruction des vestiaires de foot et mise en route de la chaufferie bois par la Communauté de Communes des Hauts du Doubs (CCHD).

10 septembre 2006 : Arrivé d'un nouveau prêtre coordinateur sur l'unité pastorale de Mouthe -Lac Mont d'or. Il s'agit du père Michel DUCQUET.

10 octobre 2006 : Mise en service de la chaufferie-bois/fuel. L'immeuble du PSIG (Peloton de gendarmerie) est le premier à être chauffé.

17 octobre 2006 : jumelage entre le district de Santiago de la Municipalité de Cuzo et Mouthe.

28 octobre 2006 : 20 ans de la Chorale "La Petite Fugue" dirigée par Jean-Luc Leclerc.

24 novembre 2006 : cela ne sétait pas produit à Mouthe depuis 1965 et, pourtant, le 24 novembre 2006, louka FAIVRE est né au domicile de ses parents, 17 rue de la Varée.

janvier 2007 : Extension et restructuration de la salle polyvalente (création d'une salle de convivialité et aménagement de la cuisine).

Février 2007 : Démarrage des travaux du nouvel hôpital local. Fermeture de la rue dite du Marché.

Mai 2007 : Mise en service d'une borne de vidange pour camping-car sur la place du Centre de Secours.

6 juin 2007 : Transfert de la bibliothèque dans les nouveaux locaux à l'arrière du bâtiment de la mairie.

Juillet 2007 : Marché déplacé sur la place de la mairie.

Octobre 2007 : changement des pylones des téléskis pour mise aux normes de sécurité.

21 novembre 2007 : Décès de Joseph Vaucheret, ancien secrétaire de mairie de 1956 à 1989.

29 novembre 2007 : Décès du Docteur René Salins, ancien maire de Mouthe de 1959 à 1971.

Décembre 2007 : Mise en sécurité de la salle polyvalente (désenfumage, cloison, aménagement d'une partie "dépôt")

Janvier 2008 : Aménagement d'un appartement au 5 Grande Rue, anciens locaux de la trésorerie.

Mai 2008 : Achat par la commune du hangar Jouffroy, rue de Beaupaquier pour l'installation d'un nouvel atelier communal.

Décembre 2008 : ouverture du nouvel hôpital local de Mouthe suivi par la maison de santé.

Eté 2010 : Réfection de la toiture de l'église

Novembre 2010 : Arrivée de la TNT (chaînes numériques TV)

2011 : Réfection du hall de la mairie, et du terrain de tennis

* Construction de la nouvelle école du Sacré Coeur au 3 bis rue Cart Broumet

Printemps 2012 : Démarrage du lotissement le Corçon III

2012 : Réhabilitation de la rue Cart Broumet

* Aménagement du parking du collège (financé par le conseil général et la CCHD)

* Déménagement de l'Office du Tourisme dans les locaux situé au 45 Grande Rue

Février 2013 : Des documents de la plus haute importance concernant la libération de Mouthe le 4 septembre 1944 ont été retrouvés récemment dans une maison du village. Ils ont été remis à Monsieur le Consul Général d'Allemagne.