Village de Mouthe
dans le Doubs
La source du Doubs et ses tourbières

La Source du Doubs

La rivière, LE DOUBS, prend sa source à Mouthe.  Les pluies de la région de Mouthe sont collectées par un immense réseau souterrain.  La rivière apparaît à Mouthe au fond d'un ruz.  La cavité d'où jaillit l'eau est un lieu de mystère.

La température de l'eau n'excède pas les 6°C et le courant est fort. Le rocher est formé de couches de calcaire, roche friable et sensible à l'érosion de l'eau .Certaines couches se creusent sous l'action du gel. Le site naturel de la Source du Doubs est inscrit à l'Inventaire des sites naturel du Doubs. Le respect des lieux (calme, propreté) permettra d'en préserver les attraits en cheminant uniquement sur le sentier.

Quelques secteurs peuvent présenter des dangers pour des enfants livrés à eux-mêmes : bélvédère, bords de la source et ponton dans la tourbière.

On raconte en Franche-Comté que les sources sont parfois habitées par la vouivre, personnage légendaire appelé aussi "Dame des eaux".

Télécharger ici  l'histoire de la Vouivre de la Source du Doubs :


Les Tourbières

Vous pouvez télécharger le dépliant du sentier de la Source du Doubs : 

Sur la commune, deux zones de tourbières d'importance majeure sont recensées : tourbière située à la Source du Doubs et tourbière "Les Seignes".

Ces milieux accueillent des espèces floristiques et faunistiques très rares et menacées, protégées en France.

Les tourbières constituent des zones écologiquement très riches et présentent un intérêt archéologique et géologique (pouvoir conservateur de la tourbe, notamment pour les pollens fossilisés).

Elles constituent également des réserves d'eau jouant un rôle important dans l'alimentation des nappes phréatiques et possèdent un pouvoir épurateur.

A proximité de la Source, cernée par les épicéas et les pins à crochets, La tourbière étend sa lande colorée et parsemée de gouilles, trous d'eau aux berges moussues.

A partir du XVI° siècle, la tourbe a été utilisée comme combustible d'appoint par les habitants.

Les outils utilisés pour l'extraire étaient principalement la louchette (pelle à tourbe) et la cabrou (brouette).

Ici, subsistent des plantes relictuelles des dernières époques glacières (moins de 10 000 ans avant JC).

De nombreux oiseaux ont été repérés sur les tourbières : divers Mésanges et Pipit, Traquet tarier, Grive Litorne, linotte mélodieuse, Fauvette des jardins, pinson des arbres...

26 espèces de papillons y sont recensées dont le Damier de la succise et le Cuivré de la bistorte,

Au niveau de la Source, l'eau crée des conditions favorables à la vie des amphibiens et des reptiles.

Elles apprécient le froid et l'humidité qui règnent à la Source du Doubs.